Venir au monastère

On vient au Monastère du Gai-rire,
tout d’abord durant quatre jours, le temps d’une retraite d’automne pour goûter la spécificité de ce lieu et de l’enseignement dispensé.
Ensuite, si nous souhaitons revenir,
ce peut être …
– pour participer à un séminaire (entretien du parc, construction de yourtes, vélo, vigne, etc.),
– une journée ou deux, régulièrement,
– en atelier d’initiation à l’iconographie,
– en ermitage, pour un temps de réflexion,
– pour un conseil, une aide ponctuelle, quand nous sommes confrontés à un événement douloureux.

Venir au monastère n’est jamais anodin. C’est un temps de ressourcement que nous nous offrons et que nous offrons aux autres, durant lequel nous retrouvons des personnes que nous connaissons ou non, familières de ce lieu, de toutes conditions sociales, de toutes religions ou fidèles à leur refus de toute religion.