Un service laïc

See the english versionA religious and civil action

Une action citoyenne, en métropole et en Guadeloupe,
pour des jeunes adultes du monde entier

Miss Bonhumeure en foyer de vie avec Lisa (Italie)

Nous n’arriverons à rien, sur le plan social, tant que la « participation citoyenne » sera le seul fait d’une volonté gouvernementale, et non de l’engagement de tous les citoyens.

Ilse (Hollande)

C’est aux citoyens qui le souhaitent d’instaurer des mesures citoyennes, et au gouvernement de les accompagner. Comme l’écrit un ancien conseiller de Matignon : « le salut est dans l’ouverture au monde de la machine gouvernementale ».

L’existence d’une démocratie (le gouvernement du peuple par le peuple) est à ce prix.

Sur le plan social, nous pensons que la première urgence concerne les jeunes : ils sont notre avenir et ce sont eux qui souffrent le plus. Les boulots sont rares et précaires. Ceux qui n’ont pas de famille pour les aider sont condamnés à des vies de zombies, à la drogue, ou à la délinquance.

Le monastère du Gai-rire, un lieu œcuménique et résolument laïc, propose un « service laïc » pour des jeunes de plus de 18 ans, qui souhaitent devenir des citoyens du monde, heureux et responsables.

Ce service est d’une durée d’un an, et chacun est susceptible d’en sortir à tout moment, s’il le souhaite. Rien n’est obligatoire en ce monastère laïc. Il est cependant hautement recommandé d’y cultiver l’humour, la tendresse, la docilité, la disponibilité et la persévérance pour que chacun et chacune y soit heureux et que le monastère puisse vivre sa vocation.

Ce que permet un monastère classique pour des croyants qui acceptent de se mettre hors du monde et de prier pour le monde, nous le proposons à des athées ou à des croyants, qui veulent demeurer dans le monde tout en apprenant à se relier à la Vie (religatus et religans : relié et reliant à la Vie, selon Cicéron).

Nous les invitons à consacrer un temps de leur vie au bonheur de l’homme, loin de leurs préoccupations habituelles.

Liam (USA) et Baptiste
Cora (Espagne) et Christel (Chili)

Depuis 2 ans, nous recevons des jeunes d’Espagne, du Chili, de Nouvelle-Zélande, du Japon, d’Allemagne, du Canada, des États-Unis, d’Angleterre, de France, d’Italie, de Malte, de Hollande…

Pour l’instant, ils ont simplement goûté à cette proposition d’apprendre à devenir des citoyens du monde, responsables de leur propre bonheur.

Leur venue a concrétisé notre désir de proposer une formation non diplômante d’un an.

Aujourd’hui, dans le cadre de l’association « Hisse et Aime », le monastère œcuménique et laïc du Gai-rire propose à des jeunes du monde entier une formation ou un complément de formation de « travailleur social ».

C’est une formation spécifique et adaptée à chacun.

Samuel (France), apprenti-vigneron en Anjou

A L’ÉCOUTE : « Le vent dans les broussailles »
de Francis Debieuvre




Êtes-vous intéressé(e) ?

Connaissez-vous quelqu’un qui serait intéressé ?

Daniel (Allemagne)

Elle dure un an et constitue un service laïc pour des jeunes adultes qui aspirent à devenir citoyens du monde, heureux, responsables, solidaires et autonomes.

Elle est dispensée en métropole, à 40 km de Rennes (35), sur l’île de Sein (29), et en Guadeloupe (97).

Partage d’un plat préparé par Kaede (Japon)
Philippe et Roméo (Malte)

Nous essayons simplement de réaliser, en tant que laïcs, ce que bien des religieux éclairés, de toutes religions, ont toujours essayé de réaliser : la paix du monde par la paix en soi.

« Un Arbre pour la Liberté »

ILLUSTRATION

Durant l’hiver 2019, les jeunes adultes qui ont déjà passé quelques semaines en notre monastère laïc, sont invités en Guadeloupe où ils resteront environ 6 mois. Une formation nautique préliminaire leur sera donnée sur l’île de Sein au cours de l’été. Ce n’est pas du tourisme que nous proposons.

Sterenn de l’association Hisse&Aime en Guadeloupe

En Guadeloupe, ils travailleront dans le cadre de l’association « Hisse et Aime » et dans celui de l’association guadeloupéenne « Nou La Osi », qui vient de recevoir le premier prix outre-mer de « La France s’engage », pour son travail d’innovation sociale et environnementale.

En avril ou mai 2020, étant qualifiés sur le plan de la navigation, ils pourront faire leur voyage retour vers l’Europe en « bateau-stop », en bénéficiant de notre recommandation auprès de bateaux amis.

Les jeunes guadeloupéens de l’association « Nou La Osi », qui souhaiteront effectuer un « service laïc » en métropole, pourront eux aussi gagner l’Europe sur les bateaux amis. Ils seront apprentis au monastère du Gai-rire où leur seront offerts hébergement et nourriture.

Si, par la suite, ils souhaitent entreprendre une formation diplômante à Rennes, en université par exemple, nous les aiderons en cela.

Une saintoise de l’association Nou La Osi

Nous pensons, au monastère laïc du Gai-rire, qu’il serait temps, en France, de vivre l’exemple d’une laïcité telle que définie par son fondateur. Cela éviterait les discriminations encouragées par notre ignorance en ce qui concerne l’éthique prônée par Ferdinand Buisson.

Si nous souhaitons que tout fanatisme religieux, tout terrorisme, tout mécontentement populaire cessent, sans aucun doute il nous faut venir à la paix de l’âme.

Le Petit Prince de l’association Hisse&Aime

Quelque soit notre âge, nous pouvons toujours apprendre à aimer.

Accueil des jeunes Heureuses heures

Les commentaires sont fermés.