Association « Hisse et Aime »

voir le site « Hisse et Aime »

Ecole d’autonomie, de solidarité et de liberté
par l’apprentissage de la construction navale bois et de la navigation à voile.

La mer est source de beauté et de contemplation. Elle ouvre à l’homme la chance de découvrir une dimension spirituelle sans laquelle il ne peut vraiment survivre.Père Yves Dominique Mesnard,
fondateur de « Jeunesse et Marine » et « Cap Vrai »
La charpente navale bois comme la navigation traditionnelle à voile sont fondées sur une connaissance ancestrale, un savoir-faire et un savoir-être qui se transmettent patiemment et avec persévérance, qui créent du lien et amènent à la fraternité.
La construction navale bois

Un bateau, c’est un utérus qui permet de naître à soi-même.

Un jeune ou moins jeune qui apprend à construire un bateau avec soin, reçoit un savoir-faire profondément satisfaisant. Il a alors sa place pour participer à l’édification d’une Société saine, en tant qu’individu qui se construit, en dignité.
pascal-3

Pascal, moine, psychologue clinicien et charpentier de marine, responsable de l’école

La navigation traditionnelle

Le Monastère du Gai-rire se situe à une heure du Golfe du Morbihan et à une heure de Saint-Malo, Saint-Brieuc ou Cancale. Nous abordons la navigation de la même manière que la pratiquaient nos ancêtres tout en respectant les nouvelles règles de sécurité qui s’imposent.

Être confronté aux éléments naturels qui évoluent et peuvent changer à tout instant, à l’exiguïté d’un bateau, à la promiscuité… et ne pas avoir la possibilité immédiate de quitter le bord, sans mettre en danger l’autre et soi-même… Autant de situations inhabituelles et inconnues qui nécessitent de tenir compte avant tout de l’autre, qui amènent à être présent, à s’adapter rapidement et à devenir autonome.

Il n’est plus question de prendre nos désirs pour des réalités, de vouloir imposer sa route au bateau en fonction de nos envies, d’un but précis à atteindre, mais de nous laisser guider… comme le faisaient les navigateurs grecs, en fonction du vent, du courant, des conditions météorologiques, et de la capacité et de l’aptitude de chacun.

Tous ces paramètres aléatoires et surprenants nous amènent à la flexibilité.

Pour celles et ceux qui sont venus en retraite et souhaitent participer : voir le calendrier