Muhammad, Moïse et Jésus sont frères

Muhammad et Jésus sont frères HD

Muhammad, Moïse et Jésus sont frères
© Monastère du Gai-rire

On peut lutter contre le terrorisme beaucoup plus efficacement par la compréhension du problème que par la haine et la violence.

STATUTS DE L’ASSOCIATION A VOTRE SANTÉ

Article 4 : Objet de L’association

Face à la montée de la violence en notre monde, et suite aux événements qui se sont produits aux USA en Septembre 2001, nous nous sommes résolus à nous unir pour faire face à cette violence et travailler à l’endiguer.
Nous sommes d’accord avec le commentaire du Ministre de la Santé, à propos de cette catastrophe qui remet en cause tout le système moral, économique et social actuel :

« Tout ceci est avant tout une affaire d’éducation ».

Aussi, nous avons décidé de fonder une association de bienfaisance, dont l’objectif est essentiellement de nature religieuse, philosophique, culturelle et éducative.

1/ Nous avons choisi, pour servir nos objectifs, de nous situer sur le terrain de la Santé, telle que définie par l’Organisation mondiale de la Santé :

La Santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.Préambule à la Constitution de l’OMS, Juillet 1946

Nous appuyant sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, initiée par René Cassin et son bras droit, Natân André Chouraqui, nous pouvons dire que :

Les êtres humains puisent les ressources de leur santé dans l’alimentation, le logement, l’habillement, l’éducation, la formation initiale et continue, le travail, les loisirs, la culture, la vie sociale, les pratiques religieuses, les soins médicaux.
Le libre accès à ces ressources et la garantie des libertés individuelles et collectives, sont donc des conditions indispensables à la promotion de la Santé.
Il appartient aux états, aux organisations internationales, aux communautés humaines et à chaque être de concourir à l’émergence de ces conditions.

Nous souhaitons ne rien révolutionner, et travailler patiemment et sans perdre de temps à la santé physique, psychique et spirituelle, en allant vers un système de santé et vers un monde plus humains où, sachant mieux nous rencontrer, nous saurons mieux rencontrer l’autre.

2/ Nous désirons faire un travail de prévention et aider tous ceux qui le souhaitent à donner un sens plus généreux à leurs vies : pour cela, favoriser la Paix en nous et en ce monde, par une recherche spirituelle non limitée, non-violente, apolitique et non-sectaire.

3/ Organiser des rencontres et échanges avec le frère Abel Touzet, moine-thérapeute et philosophe, pour approfondir l’enseignement spirituel et morphopsychologique qu’il dispense, et diffuser cet enseignement, tant auprès d’institutions publiques, que dans le secteur privé.

La morphopsychologie est l’étude du rapport entre l’âme et la forme (du grec « psukhê » et « morpho »). Elle nous permet de devenir « physionomes de nous-mêmes » (du grec « gnômôn » qui connaît, et de « phusis » la nature), et de rencontrer l’autre « d’âme à âme ». Le frère Abel enseigne l’éthique thérapeutique et la morphopsychologie (la morphopsychologie n’a rien à voir avec l’eugénisme qui en a découlé : l’eugénisme permet la ségrégation et le racisme ; un apprentissage d’une morphopsychologie réelle mène, au contraire, à la compréhension, à la tolérance et à la compassion).

4/ Organiser des rencontres et échanges avec d’autres « religieux » pacifiques, qu’ils soient clercs ou laïcs, pourvu qu’ils travaillent réellement au bonheur du monde et à la « reliaison » des hommes.

5/ Accueillir pour des séjours de durée variable des jeunes et des personnes âgées dans le cadre du lieu de vie, et les personnes intéressées par les buts de l’association et adhérant à ses statuts, désirant poursuivre individuellement et en groupe une recherche théorique et pratique visant à l’acquisition d’une éthique solide.

6/ Favoriser ainsi la maturation humaine et spirituelle, l’équilibre et l’épanouissement des membres de l’association, afin de permettre à chacun de remplir au mieux ses rôles familiaux, professionnels et sociaux.

7/ Développer le sens de la solidarité et « forger l’Homme », selon l’expression d’Antoine de Saint-Exupéry.
Apporter un soutien à toute personne en difficulté et qui le demande, l’accompagner dans une formation, une réorientation professionnelles, dans une réinsertion ou une création d’activité, afin de lui permettre de développer autonomie et sens de la responsabilité.

Les commentaires sont fermés.