Heureuses heures

L’Heureuse heure a été créée pour que des jeunes qui viennent ici, logés et nourris, puissent bénéficier d’un argent de poche, variable en fonction de leurs besoins et de leurs motivations.

Une « Heureuse heure » est un billet que l’on donne en échange d’un service rendu, pour remercier de ce temps de partage « heureux ».
Une Heureuse heure ne sert pas à acheter quoi que ce soit, ni à rémunérer qui que ce soit.

Il est nécessaire aujourd’hui que, jeunes comme moins jeunes, nous soyons capables de poser un acte, non pour en tirer un bénéfice matériel mais pour apprendre le plaisir du don.
Si un jeune sait travailler pour le plaisir, il pourra gagner sa vie et s’épanouir sans se sentir aucunement exploité. Si, au contraire, il ne sait travailler que contre rétribution, le travail qu’il effectuera, quel qu’il soit, lui apparaîtra vite répétitif et ennuyeux. Il apprendra alors à essayer de donner le moins possible en échange d’une rétribution la plus importante possible.
Et alors, la société est en crise.

L’Europe, en 2011, a choisi de valoriser le bénévolat, en permettant aux employeurs de comptabiliser les temps de bénévolat.
Nous avons choisi de donner à notre Heureuse heure une équivalence de 7€.

Le temps, ce n’est pas de l’argent, le temps, c’est de l’entraide qui nourrit la relation. Elle permet de faire grandir nos relations en qualité et en créativité.

Lydie gère la banque des Heureuses heures au Monastère du Gai-rire où elle vous accueille les dimanches matins.

Accueil des jeunes

Les commentaires sont fermés.