André Chouraqui

Natân André Chouraqui a fortement inspiré le monastère œcuménique et laïc du Gai-rire.

Conseiller du premier ministre israélien, David Ben Gourion, en 1959, puis maire adjoint de Jérusalem pendant huit ans, il s’oriente vers l’entente religieuse en Israël et dans le monde, regroupant juifs, chrétiens et musulmans. Cela l’amène à un dialogue véritablement œcuménique avec de nombreux responsables religieux.

André Chouraqui est un ambassadeur de la paix à travers le monde.

Il naît en 1917 en Algérie. Durant la seconde guerre mondiale, il participe à la vie des maquis, en qualité de représentant de l’O.S.E. clandestine (Oeuvre de Secours aux Enfants) pour l’Ardèche et la Haute-Loire, réseau qui sauvera la vie de nombreux enfants juifs.
Secrétaire général adjoint de l’Alliance Israélite Universelle, en 1947, il en devient le Délégué permanent sous la présidence de René Cassin, initiateur de la « Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ».

Parti d’Algérie et de France, fidèle à ses racines hébraïques ainsi qu’à ses origines françaises et judéo-arabes, il fait de sa route, un lieu de convergence des peuples et de leur spiritualité.
En 1958, il s’installe à Jérusalem avec son épouse, Annette Levy. Ils sont les parents de cinq enfants.
De sa rencontre avec le Cardinal Daniélou à Rome en 1965, naît le projet d’une fondation qui réunira les trois religions abrahamiques : la « Fraternité d’Abraham ».

André Chouraqui est le premier et le seul écrivain à avoir traduit la Bible directement de l’hébreu en français. Il a aussi réalisé une rétro-traduction des quatre Evangiles canoniques, et traduit le Coran. Son œuvre, répandue à travers le monde et inspiratrice d’une nouvelle lecture des Ecrits sacrés, restitue au texte son sens originel.
Il est fait Commandeur de la Légion d’Honneur en 1994 par François Mitterrand et Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres en 1996. Il est promu Yakir Yérushalaïm, Citoyen d’honneur de la ville de Jérusalem en 1996.

Natân André Chouraqui est conscient que seule la paix entre les grandes religions entraînera et soutiendra la paix sur la terre.

andre_chouraqui_frere_abel

Natân André Chouraqui, frère Abel et frère Eric

Frère Abel rencontre Natân André Chouraqui par l’intermédiaire de son livre « Passeurs d’âmes ». Durant six ans, il se rend trois fois par an en Israël, à la demande de Monsieur Chouraqui, jusqu’à son décès en 2007 à Jérusalem, afin de travailler avec lui à la paix du monde.

Lien : www.andrechouraqui.com

Rabelais Les Thérapeutes d’Alexandrie Patch Adams

Les commentaires sont fermés.